Les espèces invasives

Les espèces invasives au sein de l’espace rivière

Introduites majoritairement par l’homme, volontairement ou fortuitement, les espèces invasives se sont adaptées au milieu qu’elles colonisent. De type végétal ou animal, elles peuvent créer un déséquilibre dans le milieu qu’elles occupent et menacer la diversité biologique autochtone.

Les milieux aquatiques ne font pas exception. Ils sont composés d’une végétation bien spécifique dont les fonctionnalités sont indispensables à la bonne santé de cet écosystème. En effet, une ripisylve fonctionnelle est composée d’une végétation adaptée (par exemple : Aulne, Saule, Frêne) qui contribue entre autres à stabiliser les berges. Or certaines espèces introduites dans ces milieux spécifiques ne concourent pas à leur équilibre et colonisent ces milieux au détriment des espèces locales.

Les principales espèces invasives du territoire

Faune

Ecrevisse de Louisiane
Ecrevisse Américaine
Ragondin
Perche soleil

Flore

Renouée du Japon
Buddleia de David
Jussie
Erable Negundo
Raisin d’Amérique

Cas particulier des plans d’eau

Attention, les espèces invasives sont également présentes dans les milieux artificiels tels que les plans d’eau. Lorsque celui-ci est en travers d’un cours d’eau ou à proximité, les espèces invasives peuvent coloniser le milieu naturel notamment lors des crues.

Le SMDMCA réalise des opérations de gestion de certaines espèces invasives dans le cadre de ses missions.

Les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE)

Les termes « invasif » et « envahissant » n’ont pas exactement le même sens. S’ils se rapportent tous deux à des phénomènes de densification et d’expansion géographique de l’espèce, le qualificatif « invasif » est plutôt réservé à une population étrangère à l’endroit considéré, tandis que le terme « envahissant » peut désigner aussi bien une espèce introduite qu’une espèce locale qui soudain se multiplie. En pratique, ces deux termes sont très souvent utilisés comme synonymes.

« Une espèce exotique envahissante est une espèce introduite par l’homme en dehors de son aire de répartition naturelle (volontairement ou fortuitement) et dont l’implantation et la propagation menacent les écosystèmes, les habitats ou les espèces indigènes avec des conséquences écologiques et/ou économiques et/ou sanitaires négatives. »

Certaines espèces exotiques devenues envahissantes sont citées dans différents dispositifs réglementaires.

En présence de plantes exotiques envahissantes sur les cours d’eau, il est nécessaire de limiter leur dispersion. Un signalement de leur présence doit être fait auprès du Conservatoire botanique national des Pyrénées et de Midi-Pyrénées.

Pour en savoir plus : Guide de gestion du centre de ressources des espèces exotiques envahissantes